Mon adieu

FeaturedMon adieu

Je ressens une profonde tristesse dans mon âme. Je suis triste, dans le mal. Tu me manques. Tu me manques énormément. Je me suis mise dans une optique d’espoir. Un truc où je pourrais éventuellement me complaire. Dans une attente infini de ton amour. Mais en réalité je sais que je me mens à moi-même, cela n’arrivera pas. Je suis seule sur cette île. Tu t’es arrêtée un moment par curiosité mais comme tout le monde tu es partie, et je ne t’en veux pas loin de là. C’est comme ça. Je me suis tellement accrocher à toi, à cette perspective que je pouvais enfin être épanouie. J’y ai cru, j’y ai réellement cru et ce fut mon erreur. Je suis humaine et des erreurs j’en fais et en ferais encore. J’avais laissé une dernière chance, je sais que je vais paraître catégorique ou défaitiste mais c’est fini pour moi. Je ne veux plus jamais revivre quoi que ce soit. En effet, je veux me renfermer dans cette bulle que j’ai créé autre fois pour me protéger. C’est la seule chose que je puisse faire. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour ne pas câbler complètement. Toi qui m’as aimé ou pas d’ailleurs. Toi qui m’as dérobé mon cœur mais qui n’a pas su quoi faire avec. Toi qui m’as promis mais qui es partie ensuite. Toi, je t’ai aimé, et je t’aime. Mais je m’en vais. Je disparais. J’accepte, ma défaite, la douleur. Je l’embrase, je prends. Tu trouveras toujours mieux qu’une vermine comme moi. Toujours mieux que le néant que je représente. Personne ne peux pour moi, aucun être-humains ne peux pour moi. Cela va au-delà de tout ça. Je n’ai plus envie de me battre. Je n’ai plus envie de pleurer la nuit, le jour. Je n’ai plus envie de me sentir vide parce qu’on m’aurait volé tout ce que je possède. Je ne veux plus de contact humain. Je veux m’isoler, ne serait-ce qu’un temps pour me ressourcer et oublier tout ce que j’aurais pu ressentir pour toi. Car là est véritablement la source de mon problème. Je dois oublier pour avancer. Je dois faire comme si de rien n’étais pour vivre. Sinon, après tout ce que j’ai vécu, je me dis que ce qui me reste à faire c’est d’abandonner la vie aussi. Mais j’ai assez la foi pour me dire qu’il y a peut-être mieux pour moi, que toute cette douleur à un but précis pour plus tard, que ce n’est que le début de mon aventure. Je l’espère. Entre temps, les flammes que tu as allumé en moi me consume, et je crève, crève par tes mains.

Je m’en vais.

je serais éternellement amoureuse de toi et pour ça je m’en voudrais toute ma vie.

  • 14h18k

#nowplaying Ocean Eyes – Billie Eilish

L’amour

FeaturedL’amour

Alors oui, je me suis remise à écrire. Peut-être que ma seule motivation de m’y mettre c’est quand mes maux reviennent en plein fouet dans ma vie. Quand mes démons m’agrippent et ne veulent plus lâcher prise. Ou simplement parce que j’aime écrire, et que c’est une partie de moi. La seule manière logique de m’exprimer et de faire ressentir ce que j’ai au plus profond de moi-même.
L’amour. Ce mot, je t’aime, utiliser d’un point de vue amicale, romantique, familiale. Cet amour qui a causé tant de bonheur et tant de peine aussi. Je suis tombée amoureuse. Je me suis donnée corps et âme. Le concept de tomber amoureux finalement je le conçois plutôt bien. On tombe, à quel prix? Si nous tombons c’est qu’un jour où l’autre on atterrit de notre chute. Est-elle brutale ? Est-elle minime? Dans tout les cas on se retrouve sur le sol, avec ou sans la personne. Je ne sais plus quoi vraiment penser de l’amour. Je ne sais plus si je doute de l’amour en soit où de l’amour que nous les être humains avons transformé.

****************************************************************************

Tu te distinguais de beaucoup de personne. Tu devenais unique. Tes yeux émeraude hypnotisant. Il est clair que tu aurais pu faire n’importe quoi de moi et je t’aurais suivis. Tu avais un pouvoir incroyable sur moi et tu n’en avais aucune idée. Tu n’as aucune idée de ce que tu faisais ressentir à mon corps, mon esprit, mon âme. Et même si sur le coup j’étais heureuse. Tu me consumait déjà comme toute les autres fois que l’on m’a consumé, car je suis comme une cigarette qu’on allume et que l’on jette quand c’est fini. Tu étais ma drogue, et les conséquences de ton départ c’est que je suis en manque. Je suis en plein sevrage.
Incohérente, indécise. Je perds la tête.
Mon sommeil est inconstant. Mes larmes glissent continuellement sur ma peau. Je tremble car j’ai peur. J’ai peur des démons qui me hantent. J’ai peur du manque qui creuse un vide dans mon intérieur. J’ai peur de me détruire, j’ai peur des conséquences de tous les mots que tu m’as dit et qui tournoie en rond dans ma tête. Je te l’ai dit je ne suis pas comme n’importe lequelle fille. Je suis différente, je ressens les choses d’une façon bizarre. Je me demande souvent si je n’ai pas un vrai problème psychologique, je suis aliénée. Mais dans un autre sens, même si j’ai l’impression que je m’enfonce dans du sable mouvant, je me dis que je ne suis jamais vraiment toute seule. Et que si je veux m’en sortir il faut que je fasse l’effort de me remettre à Lui. Alors tu sais ce qu’on dit, “baby step”. Je positive car sinon autant me jeter sous un train.

  • 14H18k.
#nowplaying --> $ting - The Neighbourhood.